La période est propice aux rétrospectives. Pour ma part, je ne me prêterai pas à l'exercice (même si je savoure ceux que je vois fleurir sur la blogo) par pure fainéantise, et aussi parce que la période est aussi celle des belles histoires à raconter au coin du feu (ou près du four à pirolyse quand on est moderne...).

Cette histoire commence comme un conte de fées...

Paris, décembre de l'an 2012,

2 chevaliers jumeaux se disputaient le statut tant désiré du meilleur combattant de la cité. Brandissant fièrement les doudous marqués de leurs armoiries, ces 2 chevaliers se castagnaient sans relâche à grand coups de sabres pirates, télécommandes et autres Tyranosaurus Rex en plastoc. Depuis l'annonce de l'approche de Nowël, et à la perspective des présents venus du ciel, les chevaliers tenaient plus du troll teigneux que du valeureux guerrier... Les clameurs et pleurs stridents des 2 guerriers-banshees résonnaient à vriller les oreilles du plus sourd des vieillards. Le domaine de la princesse Môman, autrefois symbole de joie et gaiété, était plongé dans le chaos...

Paris, 25 décembre de l'an 2012,

Bientôt en panne de pansements et de super glue, la princesse Môman était éperdue de chagrin, constatant son impuissance à rétablir la paix sur son domaine. Le passage du grand homme en rouge n'avait point amélioré la situation... Il fallait réagir. Et quoi de mieux pour souder 2 chevaliers que de leur trouver un combat commun ? Point de dragon sur Paris, tout au plus quelques pigeons... pas de quoi attiser les passions... Il fallait autre chose. 
C'est alors que la Bête-méchante-avec-les-grosses-dents fit son entrée :

Original

(Effrayante, n'est ce pas ?)

Élégamment affichée dans le salon du domaine, elle rugissait haut et fort, râlait et affirmait son droit sur les lieux. Leurs sabres musicaux au clair, les chevaliers ne firent ni une ni deux : ils abandonnèrent toute querelle fratricide pour concentrer leur colère sur la bête hurlante. Ils trucidèrent la chose avec une joie inquiétante...
La paix était de retour sur le domaine de la princesse, qui prit quand même 5 minutes pour ré-approvisionner la boîte à pansements et le tiroir à colle.

Joli conte, non ?

Mais venons-en au fait. Point d'histoire à succès comme celle-ci sans merchandising. C'est bien connu, de nos jours, tout chevalier qui se respecte arbore dans Paris un T-shirt à l'effigie du monstre qu'il a vaincu. (Si si ! J'invente rien !).

Paris, 31 décembre 2012,

Mes petits chevaliers chasseurs de monstres se réjouissent du calme revenu, dans leurs T-shirts customisés.  

En version rouge :

Rouge entier

T-shirt ML DPAM
jersey de récup'
simili cuir de récup'
flex blanc et noir creadhesif.com

Rouge détail

Et en version violette :

entier violet

Détail violet

(Oui oui, tout ça pour ça...)

Je vous laisse méditer sur cette histoire, et vous souhaite à tous et toutes un très bon réveillon, et bien évidemment...

Une excellente année 2013 !