Trick or Treat

04 août 2014

Un flamant à Paris

À Paris, on ne peut pas dire qu'on croule sous les jardins.

L'inconvénient, c'est qu'il faut perpétuellement aller jusqu'au parc, donner une chance aux enfants de décharger leur énergie en excès sur leur ballon "tortues ninja". Pendant ce temps-là, on se pose à côté de parfaits inconnus pour essayer de retrouver la nôtre, d'énergie entre deux parties de foot.
M'enfin, c'est la condition sine qua non pour avoir une chance de ne pas les trouver trop excités en fin de journée, et de ne pas avoir un appart trop dévasté en début de soirée.
En plus, c'est une belle occasion de se montrer sous son meilleur jour devant d'autres parents dans le même état de délabrement que nous : j'ai toujours été super nulle en sports co...

L'avantage, c'est que côté nains de jardins, on est plutôt tranquille. Mon balcon, décoré de petits arbres et de fleurettes, est bien ponctué de moulins colorés qui s'en donnent à coeur joie quand le vent se lève, mais... c'est tout. Le nain de jardin est proscrit ici bas. Et de toute manière, je n'ai jamais bien compris l'intérêt de ces machins si ce n'est d'être gênants pour passer la tondeuse.

Pour autant le concept de nains de jardin n'est pas étranger de nos deux petits aficionados des parcs parisiens. Comment ce fait-ce ? Et bien, à cause de la Fnac. Ou plutôt à cause de la promo 1 gratuit pour 2 achetés de la Fnac, grace à laquelle nous avons fait l'acquision de ce merveilleux film : Gnoméo et Juliette. Tadââââm, en bonus voilà la pochette :

Gnoméo

Si ça ne vous dit rien, c'est normal. Alors, le synopsis, c'est tout simplement "Roméo et Juliette version nains de jardins". Tout y est. Même Shakespeare qui fait une brève apparition

Mais ça n'est pas le pire.

Si j'avais été attentive, j'aurais vu la petite phrase discrète qui apparaît juste sous le titre. Approchez discrètement et vous verrez :

SUR UNE MUSIQUE DE ELTON JOHN

Aaaaarghhh ! Toute la BO est une reprise des titres d'Elton John !!!! Naaaaaaan !

Mais... ça n'est pas le pire.

Le pire, ça ne s'écrit pas. Ca se montre. Âmes sensibles, détournez le regard :

Gnoméo 3

Brrrr... Ca fait froid dans le dos... Et ça vaccine des nains de jardins à tout jamais.

Alors, pourquoi je parle de tout ça ? Tout simplement parce qu'à cause de ce film, j'ai 2 petits amateurs d'Elton John à la maison, accessoirement amateurs de nains de jardin, et qui trouvent le flamant rose en plastique du film - Flamingo pour les intimes - vraiment trop kawai. (Le pauvre a perdu sa tendre moitié... sur une petite musique triste d'Elton John)

Gnoméo 2

Alors, comme j'aime mes enfants, et que je leur pardonne tout, j'ai pris quelques soirées et des chutes de laine pour leur bricoler ça :

1 IMG_3361

Bergère de France Jaspée coloris Trémière
Bergère de France Jaspée coloris Comète
Bergère de france Sport coloris Baleine

Flamingo, dis bonjour à l'appareil photo !

1 IMG_3368

Il est facile et rapide à réaliser, et basé sur un modèle gratuit.

1 IMG_3372

Dans le modèle initial, son corps est constitué d'une balle rebondissante, et ses pattes et son bec sont flexibles, tricotés autour de fils chenilles. J'ai préféré le remplir de bourre et ne pas utiliser de chenilles pour qu'il reste tout doux.

1 IMG_3365

J'ai fait quelques points droits sous son bec, et j'ai tendu le fil pour qu'il s'incurve vers le bas.

1 IMG_3369

Sans aucun honte, j'en ai profité pour rendre à Flamingo sa chère dulcinée...

IMG_3714

... qu'il a été ravi de retrouver après toutes ces années de séparation.

IMG_3735

D'ailleurs,...

IMG_3702

... je me demande...

IMG_3722

... si je vais pourvoir les laisser ensemble devant les enfants !

Posté par Minainverse à 14:25 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,


29 juillet 2014

Du rose pour Marine

Bébé Marine a encore fait des siennes...
Bébé Marine a encore grandi...
Et voilà même qu'elle a fêté ses 4 ans, la coquine.

Imaginez !! Elle, si minuscule il y a quelques jours... À peine le temps d'aller chez une nounou, de faire ses premiers pas et aussi quelques cicatrices que la voilà déjà grande fille. Et une princesse en plus...

Donc en gros, il était indispensable que je saute sur l'occasion pour lui faire une robe. Ben oui, stéréotypes obligent, les princesses s'habillent en rose et les princesses font tourner leurs robes.

Son anniversaire était au début de l'été,... l'été commence à être assez entamé.

... En gros, ça commence à urger.

Allons bon, encore une robe rose ? (Heureusement, que j'avais teint 6m de lin dans cette teinte "Burgundy", nuance rosée acceptable à mes yeux ;) Et pour avoir une chance que ça tourne, j'ai choisi le modèle Rosy Posy du ottobre 3-2011 dont la jupe très froncée. Une taille 104 pour ses 104 cm tout juste, on décalque, on découpe et c'est parti !

IMG_3445

Lin du marché teint en Dylon Burgundy
Coton écru à rayures des coupons de St Pierre

Pour "casser" le rose, j'ai choisi de l'associer à de l'écru. Le tiers bas de la jupe est donc taillé dans un coton écru à rayures, fini par un simple ourlet.

IMG_3446

On retrouve ce coton écru sur 2 bandes discrètes qui encadrent la ceinture que j'ai recouverte de tulle. Contrairement au modèle, ma ceinture n'est pas rajoutée après coup, par dessus la robe. J'ai préféré retailler le modèle pour qu'elle en fasse partie intégrante.

IMG_3449

Tulle trouvé sur une brocante

J'ai choisi de ne pas mettre les manches proposées sur le modèle, ce qui la rendra plus facile à porter hors saison, sur un petit T-shirt à manches longues. J'ai donc juste terminé les emmanchures par du biais écru.

IMG_3452

À l'arrière, une fermeture invisible...

IMG_3455

... pour enfiler facilement la robe.

IMG_3456

Et juste pour la déco, 2 boutons en nacre à l'encolure.

IMG_3461

Boutons de récup

Et voilà ! Avec un mois de retard, mais quand même dans les temps pour être offerte avant les congés de la maman de Marine !

IMG_3459

Je crois que je n'en ai pas encore fini avec les robes : j'en ai promi une à ma nièce, et un nouveau petit bébé fille vient de voir le jour dans notre entourage ! Ca change des pantalons de p'tits gars !!

Posté par Minainverse à 13:15 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 juillet 2014

Ça suffira pour cette fois, mais peut mieux faire !

Déjà 1 mois que ce pantalon est prêt, et je ne l'avais pas encore présenté ici...

Reposons le contexte : la saison chaude n'avait pas encore abattu ses températures sur Paris, les pantalons de mes garçons avaient une sérieuse tendance à raccourcir, et les chevilles de mes gars à s'afficher à l'insu de leur plein gré à qui voulait bien les voir. L'urgence couture planait au dessus de ma tête. Un premier pantalon a vu le jour.

Oui mais voilà, le pantalon peine adopté par le plus nécessiteux, voilà que le frangin un rien jaloux vient réclamer son du.

- "Ben, et le mien ? L'est où le mien ?"
- "Dans ma tête mon chéri... Ça ne va pas tarder à prendre forme..."
- "Y'aura des étoiles ?"

Haaa, les étoiles. Moi qui me disait qu'avec la rentrée en CP ils allaient probablement bientôt sortir du mode poupon, et reléguer les étoiles à la catégorie has been... Et bien non. Mon fils, il veut ses étoiles ! Mais craignant quand même un revirement de situation prochaine, je précise quand même :

- "Oui, mais discrètes. Et des demi-étoiles aussi. Ça irait ?"

Ça irait.
Donc on y va.

Le modèle No Kung Fu (modèle 29 du ottobre 1/2011) m'avait bien plu lorsque je l'avais fait précédemment. Je suis donc repartie sur ce modèle, mais en taille 110. Et sur un tissu à carreaux.

IMG_2579

Tissu à carreaux des coupons de St Pierre
Jean de récup'

Ce modèle comporte 5 poches, et des genouillères, accessoires indispensables pour des cascadeurs de 5 ans 1/2.

IMG_2568

Les poches avant sont soulignées d'un biais marine, et de demi-étoiles.

IMG_2571

Les genouillères sont taillées dans le travers du tissu, et agrémentées d'un motif étoile. Finalement quasi invisible. Dommage...

IMG_2574

Les passants de ceintures sont taillées dans le même jean que les étoiles. La ceinture est élastiquée, au lieu de se fermer avec une fermeture éclair.

IMG_2577

La coupe est bien ajustée à la taille, et plutôt large en bas. J'ai délibérément retiré les fermetures éclair en bas pour profiter de cette largeur.

IMG_2581

Mon détail préféré sur ce pantalon, ce sont les poches arrières, prises dans l'empiècement. J'y ai, comme à l'avant, ajouté du biais marine et une demi-étoile.

IMG_2584

Enfin, j'ai simplifié les poches côté par pure fainéantise. Pas envie non plus de faire les rabats. Alors j'ai juste taillé des rectangles, avec un revers, et les ai maintenues fermées par un bouton assorti pour qu'elles ne baillent pas.

IMG_2585

Ce pantalon a déjà été beaucoup porté par mon loulou qui me dit à chaque fois qu'il "l'aime moyen", mais qui le remet quand même toujours à la fin. Je note : ça suffira pour cette fois, mais peut mieux faire !

Posté par Minainverse à 17:25 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 juin 2014

Talamh, l'affaire du boulet...

L'été est là ! Le soleil est là ! La chaleur est là ! Les petites robes commencent à être de mise. Bras à l'air, la chaleur est bien agréable !

Oui mais voilà, moi, je suis blanche comme un lavabo. 10 minutes au soleil d'été et me voilà rouge comme une écrevisse. Alors les bras à l'air, on repassera... Ce qu'il manque à ma garde robe, c'est un petit gilet fin, pas trop chaud, qui protège les bras et se porte  au dessus d'une robe sans manches.

Dans ce bel élan d'enthousiasme, le choix du modèle se fait sans mal : Talamh de Carol Feller. Il nécessite un fil sport - donc plutôt fin - et pour respecter le cahier des charges, le moins chaud possible. Je profite d'une commande sur Kalidou pour m'approvisionner en fil Drops Cotton Viscose. 11 pelotes dans un coloris blue jean à tomber, une réduc de 50%, une belle affaire !

Cette histoire ne date pas d'hier... C'était il y a un an tout juste. 1er juillet 2013, le coup d'envoi de l'affaire du boulet...

Je reçois mes 11 pelotes en même temps que d'autres, et là, pas de doute... elle brille. Ben oui, c'est son côté viscose. Marde... J'aime pas quand ça brille, moi...

(Bon, je vais faire quoi de ces 11 pelotes si pas un pull ou un gilet ?)

- "Des doudous pour les enfants ?" propose mon mari
- "Ils vont en avoir une douzaine de doudous bleus, les mômes, avec cette quantité de fil..."

Non, il fallait aller au bout de l'idée. Si un gilet réverbère cela doit être, un gilet réverbère ce sera... Je sélectionne la taille 32 pour qu'il soit vraiment près du corps et c'est parti pour 1,2 km de tricot.

(Encourageant...)

Sauf que, dès les premières mailles, l'évidence s'impose... Ce fil est une vraie calamité à tricoter. Tout plein de tout petits fils qui surgissent tout partout sous l'aiguille. Ca raccroche, ça coince, ça mardouille dans tous les coins. La moindre aspérité sur un doigt, une bague, n'importe, et le fil se rebelle instantanément. Alors forcément, ça énerve, ça râle, ça saoûle.

(Comment dire ? C'est pas bien parti pour qu'on s'apprécie, moi et cette cochonnerie...)

Et ça ne s'arrange pas avec le temps, le point gauffré réclame de faire beaucoup d'augmentations et de réductions pas très compatibles avec un fil récalcitrant. Au lieu de ramener une maille complète, je ramène 1/2 maille. Et on recommence. Ouais ! 3/4 de mailles ! On y est presque... Je retente.

(Ai-je dit cochonnerie ? Non, il doit bien exister un terme plus adapté...)

Le temps aidant, je lui découvre d'autres avantages. Par exemple, ce fil ne camoufle pas les plus petites variations de tension dans le fil, les mailles ne sont pas bien régulières, tous les défauts sont visibles. Ok, c'est plutôt logique. Mais surtout super pénible...

Bref, la crise. Plus envie d'y toucher. Vilain tricot, à la niche.

Mais en plus d'être insupportable, ce tricot a un côté pervers. Parce que pendant tout ce temps, je savais qu'il était là. L'Echec. Le Boulet. Le truc qui plane toujours, juste là, dans un coin de la pièce.

...

Et de mois en mois, l'été approche. 

...

Mi-mai arrive et avec le beau temps un début de remotivation.
L'hiver est passé par-là. J'ai mis de l'eau dans mon vin. Et je me sens à nouveau prête à faire une approche. Un peu timide d'abord. Puis en mode guerrier, genre "je vais bien finir par lui faire la peau à celui-là".

Un peu plus d'un mois de souffrance plus tard, mon Talamh voit le jour. Dans la douleur...

IMG_2549

Chouette patron Talamh,
Fil tout pourri Drops Cotton Viscose coloris blue jean

Et là, franchement, c'est la joie de l'aboutissement. Le soulagement. L'est-y pas beau mon gilet ?

IMG_2554

On retrouve le point de gauffre à l'encolure, et sur tout l'avant, embelli de 11 boutons,...

IMG_2560

... et aux poignets, fini par des côtes pour qu'il se tienne bien à plat.

IMG_2556

L'encolure est très large, c'est un peu surprenant lors des premiers essayages on craint de s'être trompé de taille. Mais au final, c'est sans doute ce qui a le plus de charme dans ce modèle.

IMG_2562

Il est ajusté à la taille ; que ce soit sur le devant ou sur l'arrière, un jeu de diminutions / augmentations apporte un cintrage.

IMG_2564

Et voilà ! Prêt pour l'essayage final !

IMG_2566

Et ben, je trouve quand même qu'il valait le coup de persévérer, ce gilet.

IMG_2543

Voire même à retenter.... avec un autre fil !

IMG_2546

Posté par Minainverse à 14:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 juin 2014

Pour un grand gars à grandes pattes

Cette fois, c'est sur. Le bilan est clair. Prouvé, validé, mesuré, plus de doute possible... Mes gars ont définitivement les pattes qui s'allongent... Mais où sont-ils mes bouts de zan de 45 cm/2kg ? D'aucun diront qu'on n'a pas encore retrouvé les 45 cm, mais qu'on a une bonne idée de là où sont partis s'installer les 2kg superficiels.

Des mauvaises langues, évidemment.

Mais revenons à nos moutons, et le constat est sévère : en voilà un qui a gravement le feu au plancher. Avec l'allure vaguement nerds que ça implique... L'affront terrible !

Rrraââhhh !! Comment ça, ça fait un bail que je ne me suis pas mise derrière ma machine pour mes garçons ? Même pô vrai. Encore les mauvaises langues. Même si dans l'absolu, il est quand même grand temps que j'y retourne...

Mon asperge à la blanche cheville est donc remontée illico en haut de la liste de mes projets en retard. Et comme il était bien content de son pantalon Batman, j'ai décidé de lui en coudre un second. Mais attention : pas d'appliqué, pas de fanfreluche. Mon grand garçon ne fait plus seulement semblant de l'être. Maintenant qu'il a de grandes guiboles, il accepte aussi les cousettes sans 'tits dessins. 

IMG_1942

Et hop ! Un pantalon Nopsa du otobre design 1/2009 en taille 110. Dans un velours milleraies marron de je ne sasi plus où, mais déjà largement exploité... à tel point que j'ai du couper l'arrière des jambes en 2, les rassembler après coup, pour avoir suffisamment de tissu dans mon coupon.

IMG_1950

Ce modèle cumule les avantages : il est uniquement élastiqué à la taille, il a des poches intéressantes et il est renforcé aux genoux. Pour un cascadeur sur le retour, c'est plutôt pas mal !

IMG_1958

Mon grand loup adorant le jaune, je lui en ai mis par petites touches : une petite bande jaune sur les passants de ceintures bien larges,...

IMG_1962

Toutes les coutures et surpiqûres sont jaunes...

IMG_1945

Le jaune apparaît aussi en petit rappel en haut de chaque poche. Ici...

IMG_1948

... et là.

IMG_1952

Et sur un petit détail.

IMG_1963

La double poche à l'arrière est constituée d'un prolongement de la poche avant, sur laquelle on vient appliquer une seconde poche plus standard.

IMG_1969

Et toujours l'élastique à boutonnière à la taille.

IMG_1974

Avec une longueur de jambe de 74, mon grand loup a le temps de grandir dans son pantalon ! Pour le moment, il n'est d'ailleurs porté qu'avec des revers !

Bonne soirée à toutes !

Posté par Minainverse à 20:52 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,



24 mai 2014

Chloé

- "Moi, pour Noël, je voudrais un grand frère !"

C'est ce que mes amis avaient entendu leur fils dire l'année de ses 4 ans. Mais point de grand frère sous le sapin : pas très joueur, le père Noël lui a déposé des Playmobils... Pour autant, Lucas aura quand même été entendu. À défaut d'avoir un grand frère, il sera devenu lui même un grand frère mercredi matin.

La petite Chloé est ravissante.

Je lui avait déjà tricoté des petites choses en avance de phase, mais j'avais envie d'un peu de tissus aussi... Je n'avais pas sorti la machine depuis la robe-torture, il y a un bon mois, et j'avais envie de me refaire une bonne opinion de la couture.

J'ai commencé quelques jours avant la naissance de la petite, ai sorti tous mes Ottobre, les ai epluchés dans le canapé n'y laissant pas la moindre place pour mon mari. Une première sélection lui a permis d'y reposer les fesses. Et puis le choix était fait et c'est plutôt la table du salon qui a été envahie...

Pour une fois, j'ai eu envie de modèles tout simples. Sur des tissus sans faciles. Pas de motifs appliqués non plus. Juste le modèle et la matière.

Pour commencer, le top-robe 3 du ottobre 4/2009. En taille 68 pour donner le temps à la maman de nous recevoir ! Je l'avais vu maintes fois en feuilletant ce magazine, sans jamais vraiment lui prêter attention. Pourtant, c'est lui qui m'a attirée cette fois.

IMG_0814

Lin teint en Dylon Burgundy
Coton du marché
Boutons de récup

8 rectangles de tissus à assembler, point barre. Pour autant, je trouve que cette robette a un charme indéniable. Toute la jupe est froncée, sa marge est masquée dans le bustier.

IMG_0823

Le bustier est tout simple devant. Je lui ai ajouté des boutons coloris bronze + jade pour donner une touche rétro.

IMG_0818

L'arrière est plus travaillé. On y réalise 3 gouttières qui acccueillent des élastiques light pour que le bustier s'adapte au tour de poitrine du bébé.

IMG_0826

4 bretelles en coton taupe à motifs géométriques discrets, limite masculins, sont solidarisées au bustier et ajustables par un noeud à l'épaule.

IMG_0821

La confection de cadeaux pour bébés ou petits enfants est la seule occasion où j'ai tendance à créer des ensembles. Là, j'avais envie d'un bloomer à froufrous et dentelles. Je suis partie du modèle 2 du ottobre 3/2009 en taille 68.

IMG_0766

Pour le coton, j'ai choisi une finition roulottée pour laisser la marge de couture froufrouter vers l'extérieur.

IMG_0768

J'ai ai ajouté une dentelle élastiquée trouvé sur une brocante.

IMG_0779

Comme je ne suis jamais fichue de tomber juste pour les tours de taille, j'ai préféré utiliser...

IMG_0770

... un élastique à boutonnière que la maman pourra régler à sa convenance.

IMG_0776

Et voilà les deux pièces rassemblées. Tout simple, mais drôlement mimi. Je pense que ça doit pouvoir être porté en mi-saison aussi, avec un petit sous-pull et des collants.

IMG_0834

J'y ajoute le bonnet chouette, et le trousseau n'attend plus que le bébé !

IMG_0838

Bon week-end à toutes !

Posté par Minainverse à 07:03 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 mai 2014

Chouette, des chouettes !

Après le projet du guardien de phare, je me suis retrouvée dans cette situation que connaissent bien les tricoteuses/couseuses : j'étais un peu sur ma faim. Ce projet avait décidemment un goût de trop peu.

Et puis, le manteau qui aurait du nécessiter 7 pelotes n'en avait réclamé que 5 1/2. 1 pelote 1/2 de laine Bergère de France Duvetine me restait sur les bras. L'occasion était trop belle pour ne pas en profiter...

Me voilà partie dans l'opération "Chouette, des chouettes" ou comment compléter un trousseau tout en vidant son tiroir à laines... Bon à me lire, on tomberait presque dans le "ça fait plaisir, et ça débarrasse" lancé par Thierry Lhermitte alias Pierre dans le père Noël est une ordure. Mais franchement, non ! C'est surtout que je suis toujours tentée par un truc ou un autre et que j'ai du mal à m'empêcher de sauter sur une si belle occasion...

Tout d'abord, je suis tombée sur le modèle "Chouette" sur Ravelry qui m'a tout de suite faite craquer et qui était compatible avec l'échantillon de ma Duvetine.

IMG_0355

Le modèle est simple, dès lors qu'on maîtrise le tricot en rond et les bases des torsades. La chouette apparaît bien clairement !

IMG_0357

L'arrière est tout au point mousse.

IMG_0361

Les extrémités sont finis par deux petits plumets tout simples, mais au rendu sympa.

IMG_0359

Les bords sont en jersey et roulottent donc naturellement. Ca change des bords en côtes !

IMG_0364

Ce bonnet va très vite à faire. Oui mais voilà, tricoté en 1-3 ans, le bonnet me semble bien petit pour le petit gars à qui je le destinais...

IMG_0365

Me voici donc partie à en faire un second, en taille 3-5 ans cette fois !

IMG_0394

Il ne me reste plus beaucoup de Duvetine, je n'ose donc pas refaire un bonnet intégralement beige...

IMG_0395

En fouillant mon tiroir à laine, je tombe sur un fond de pelote de Phildar Lima kaki, de taille et de qualité similaires à la Duvetine.

IMG_0397

Je décide donc de réaliser le modèle en utilisant ces deux couleurs !

IMG_0399

Et franchement, je trouve que ce contraste est bien adapté au modèle !

IMG_0401

Au final, le nouveau bonnet n'est pas énormément plus grand que le premier... Mais quand même plus adapté !

IMG_0405

Mais voilà qu'il me reste quand même un peu de Duvetine...
Je tombe alors sur le modèle "Owl sitting in a tree".
Bon, OK, ce n'était pas totalement du hasard. Même les coïncidences ont leurs limites !

IMG_0664

En en réduisant la largeur, et en cumulant tous mes "restes" de laine (notamment une pelote de Phildar Rapido coloris Souris, un micro reste de Phildar Lima anthracite) j'en ai fait une écharpe à rayures, taille enfant.
Cette fois-ci, il ne reste que quelques mètres de Rapido. Et rien du tout pour les autres pelotes !

IMG_0676

J'ai fini les extrémités par des plumets, pour rappeler ceux du bonnet.

IMG_0669

Bien sur, on retrouve aussi des petites chouettes...

IMG_0670

... plus simples que sur le bonnet, mais charmantes tout de même !

IMG_0680

Voilà de quoi étoffer le petit trousseau de Thomas !

IMG_9683

Posté par Minainverse à 17:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 mai 2014

Le petit gardien de phare

Le temps file, et bébé Thomas est déjà bien grand du haut de ses (bientôt) 1 an.

Pour l'occasion, je voulais lui faire un petit pull. Peut-être un gaspard, comme pour son cadeau de naissance ? Et puis finalement, j'ai eu envie de changer un peu. Le modèle Gaspard reviendra probablement pour ses 2 ans ! En attendant, c'est le modèle Lighthouse Keeper qui a eu ma préférence.

Ce petit manteau était sur ma liste depuis le salon l'aiguille en fête, sur lequel j'avais acheté la laine qui allait bien : la Bergère de France Duvetine coloris Grège. Cette laine est un mélange de mêché et de fil fin. Elle a un joli rendu, mais n'est pas particulièrement agréable à tricoter, les fils fins ayant tendance à "passer à côté de l'aiguille".

DSCF4446

J'ai réalisé le manteau en taille 2 ans. Le petit gars est déjà bien grand et, étant né l'été, il ne portera probablement pas ce manteau avant ses 1 ans 1/2.

DSCF4452

Le manteau se tricote sans couture, en commençant par les manches. Leurs extrémités au point mousse évitent qu'elles ne roulottent.

DSCF4430

On passe ensuite au corps du manteau, interrompu à mi-hauteur par des poches à rabat.

DSCF4428

On ajoute au corps les manches une fois les emmanchures atteintes. On constitue un raglan par un jeu de diminution jusqu'au cou.

DSCF4431

Vient ensuite la capuche, qui prend forme à l'aide d'augmentations et de diminutions.

DSCF4456

Enfin, on relève des mailles tout au long du corps du manteau...

DSCF4432

... et autour de la capuche pour tricoter la bordure.

DSCF4450

Les finitions sont nettes, et toujours sans couture.

DSCF4448

Enfin, on ajoute les boutons et les petits passants - pour moi, des chaînettes crochetées.

DSCF4449

Et voilà, y'a plus qu'à croiser les doigts pour que ça plaise !

DSCF4444

Posté par Minainverse à 09:26 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 mai 2014

Le boléro de Papy

Y'a pas à dire, même une toute petite semaine de vacances, ça fait du bien ! Pour nous c'était un peu de visites, une dose moyenne de soleil, et beaucoup de détente et de jeux avec les enfants !

On oublie pour quelques jours la montagne de photos à traiter (beaucoup beaucoup...) et aussi le retard sur mes projets couture. Il ne faut pas gacher le plaisir !

En nomade, seul le tricot a pu avancer. Et c'est déjà ça, car quelques bébés vont arriver dans notre entourage et forcément, l'envie de leur bidouiller des petites choses en laine est bien présente !

L'arrivée de l'une d'entre eux est imminente. Vu que nous voyons les futurs parents cet après-midi et que je me suis penchée sur le sujet mercredi, je n'avais pas le temps de faire tous les cadeaux que j'envisais... Et il fallait faire avec les matières premières que j'ai dans les tiroirs.

J'ai sélectionné sur Ravelry le modèle Entrechat qui cumule plusieurs avantages :

- Il demande moins d'une pelote de laine
- Il est rapide à réaliser

Ce modèle réclame une laine dont l'échantillon est 18 mailles pour 10 cm en aiguilles 5 mm.

Pour ma part, j'ai selectionné 2 laines : une pelote de Barisienne Bergère de France dont la couleur se rapproche de l'aubergine, et une pelote de Impact 3,5 de Phildar dont le gris me rappelle la couleur de l'étain. Ces pelotes ont un échantillon de 22 mailles pour 10 cm en aiguilles 3.5 mm. Qu'à cela ne tienne... Après un calcul Einsteinien, je pars sur une taille 2 ans et des aiguilles 4 mm pour arriver sur les dimensions d'un 6 mois. Autant vous dire qu'Einstein a été assez approximatif sur ce coup-là...

Le projet avance bon train, les dimensions semblent concorder. Mais rapidement tout ça me laisse un goût d'imperfection... Nous sommes samedi matin, et je constate avec dépis qu'une fois ensemble, mes deux jolis coloris s'éteignent littéralement. Black out total... Le boléro me fait l'effet d'un gilet de vieux-papy-moustache. Mon cerveau a probablement retrouvé dans un coin poussiéreux un souvenir de grand-père portant un gilet dans ces teintes... Toujours est-il qu'il n'arrive pas à s'en débarrasser, et que le boléro me laisse une sensation bof-bof.

Pas le temps de tout refaire dans une autre teinte, mais pas question non plus d'offrir quelque chose qui me laisse aussi perplexe... Alors je crochète des petits "détails fifille" en Phil coton 3 pour casser la fadeur des coloris, et... je trouve que ça devient plus acceptable. Pas de validation complète, mais on tient déjà quelque chose de plus présentable !

Voici donc ma version d'Entrechat :

DSCF4462

Ce modèle est tricoté en 3 temps :
- le col, les manches raglan et le haut du dos
- la bande texturée
- le bas volanté

J'ai laissé la première partie telle qu'elle. Attention toutefois, pour les bébés potelés, la taille des manches pourrait être à adapter. Celles-ci m'ont semblé plutôt étroites...

IMG_0009

Pour la seconde partie, j'ai alterné violet et gris pour mettre en relief la bande texturée, tout en préservant le gris de la bordure au point mousse. Les détails sont sur ma page Ravelry.

DSCF4467

Pas de modification pour la partie volantée.

IMG_0012

J'ai été très minimaliste sur le choix du bouton, étant donné que c'est la fleur crochetée qui doit attirer le regard, ainsi que le noeud à l'arrière.

DSCF4470

Pas de bébé sous la main, c'est donc "cousin Touroux" qui va se prêter à l'exercice de mannequinat :

DSCF4458

IMG_0001

Et comme mes pelotes n'étaient pas achevées, j'ai rajouté des petites Mary-Jane dénichées sur Ravelry. Pour rester dans le ton, je les ai légèrement adaptées en y faisant figurer le motif du boléro.

IMG_0032

Et bien sûr un petit noeud à l'arrière pour éclairer un peu les coloris et rester cohérente.

IMG_0026

Franchement, j'ai toujours un doute sur le boléro, mais les chaussons me font vraiment craquer !

IMG_0031

Et voilà tout ensemble !

IMG_0034

J'espère avoir le temps de coudre une petite robe pour la demoiselle dans les semaines à venir, et lui offrir après sa naissance. Mais pour cet après-midi, ce sera uniquement un trousseau tricot !

Bonne fin de week-end à toutes !

Posté par Minainverse à 09:41 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 avril 2014

Vous avez dit torture ?

- "Et sinon, elle porte quelle taille, Emilie, en ce moment ?"

Petite phrase prononcée tout innocemment, sans aucune mesure des conséquences que cela engendrerait...
Parce que cette robe-cadeau, chargée d'accompagner la peluche Jiji, a en fait été pour moi un vrai fardeau. Une torture.

Sitôt les crocmous terminés, je me suis tournée vers mes ottobre, ai démarré le casting "robe", rapidement sélectionné l'élue, et ramené de mon antre aux tissus un coton blanc à trous-trous, un lin teint en Dylon Burgundy et un voile anthracite. Même pas peur, la fille. À peine méfiante...

Ce voile s'est avéré être pour moi l'épreuve la plus pourrie de mes quelques années de couture...

Jamais passé autant de temps sur une robette sans prétention.
Jamais autant sacrifié de soirées à pester sur la bête.
Jamais autant fait d'erreur à force de ras-le-bol. Erreurs à rattraper à la mano, vous vous doutez bien...

Du pur calvaire.

Je me promets doucement de ne plus jamais faire l'erreur de sortir ce voile de mon stock. Et me connaissant, je croise les doigts en espérant respecter ma promesse...

Sur ce, je vous présente le modèle 17 du ottobre 3/2013 en taille 98. 10h de travail à minima. Tadâm ! 

DSCF3416

Bon, vu comme ça, elle a quand même de la gueule, donc mes heures de travail n'auront pas été totalement inutiles. C'est déjà ça...

DSCF3426

Premier point intéressant, le petit col claudine...

DSCF3418

... joliment terminé derrière. Je craque complètement sur les petits cols contrastés sur les robes de fillettes :)

DSCF3431

Les finitions de la fermeture invisibles ont été faites à la main.

DSCF3433

Première c*nnerie, j'ai oublié de prendre la ceinture dans la couture côté... Ayant déjà passé des plombes à l'assembler - et ma surjeuteuse ayant déjà saisi d'assaut les finitions - j'ai renoncé à réparer mon erreur. La ceinture est donc fixée après coup.

DSCF3421

Il faut dire quand même qu'elle apporte beaucoup de cachet au modèle ! Je ne pouvais pas ne pas la mettre.

DSCF3427

Fixer une fermeture invisible sur du voile est du masochisme pur. Je l'ai donc renforcé avec de la toile termocollante pour ne pas trop galérer. Je pose la fermeture une première fois sans grand succès. C'était sans doute inconsciemment pour me faire la main. Je la pose une deuxième fois. La toile termocollante se barre entre temps, c'est le bazar, mais au final c'est pas mal ! Sauf que j'ai oublié de fermer les manches. Et une fois la fermeture éclair posée, on ne peut plus y accéder... 2ème c*nnerie. Purée. Pas envie de refaire la fermeture éclair une troisième fois. Tant pis, je pose un biais aux emmenchures, avec finitions à la main.

Précisons que des jolies manches en voile étaient prévues sur ce modèle. Ma surjetteuse ayant roulotté-avalé leurs bords deux fois de suite, j'ai décidé que le modèle serait finalement mieux sans.

...

Bon, Ok, j'ai déclaré forfait, sur les manches...

DSCF3423

Par contre, je ne pouvais pas déclarer forfait sur l'ourlet du bas de la robe. J'ai donc essayé de caresser ma surjetteuse dans le sens du poil pour qu'elle me fasse un travail potable.J'ai eu un travail potable. Ni plus, ni moins. Mais après mes déconvenues précédentes, c'est déjà pas si mal...

Pour le coton blanc, j'ai fait un ourlet standard.

DSCF3429

En lieu et place des boutons, j'ai cousu des fleurettes que j'avais crochetées il y a longtemps, et finalement pas utilisées alors.

DSCF3419

Phildar, Phil'coton 3

Je passe sur mes impérissables souvenirs de fronçage-assemblage de voile à la taille. Rien de sert de remuer tout ça...

DSCF3440

Bon, au final, et malgré mes péripéties, elle n'est pas si mal cette robe. Et le voile, c'est quand même super mimi !

DSCF3435

Elle sera offerte dimanche prochain !

Posté par Minainverse à 19:08 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,



Fin »